Altcoin

Altcoin

L’altcoin désigne toutes les crypto-monnaies inventées après la mère de toutes les crypto-monnaies, le bitcoin (BTC).

Altcoin est le terme utilisé pour décrire les actifs numériques alternatifs, c’est-à-dire les actifs qui ne sont pas des bitcoins.

Qu’est-ce qu’un altcoin ?

On appelle « altcoin » toutes les crypto-monnaies inventées après le bitcoin (BTC). Début 2021, il y avait 6 000 coins de ce type.

Alors que certains cryptophiles considèrent que le terme « altcoin » est péjoratif ou désapprobateur, il est largement considéré comme neutre dans son utilisation. Le terme ne doit pas transmettre un sentiment positif ou négatif sur l’actif dont il est question. Contrairement au terme « shitcoin » (en français « pièce de monnaie de merde »), qui transmet en principe une aversion pour une cryptomonnaie donnée.

Comprendre les altcoins

De nombreux altcoins tentent d’être une meilleure version du bitcoin ou se concentrent sur des domaines totalement différents, comme les plateformes de contrats intelligents.

La majorité des altcoins s’appuie sur la structure de base fournie par le bitcoin et utilise la technologie de la chaîne de blocs, mais il existe également des crypto-monnaies comme IOTA (MIOTA) qui utilisent des technologies totalement différentes. Souvent, ces monnaies alternatives tentent d’être plus efficaces et moins coûteuses que le bitcoin (BTC). Il existe néanmoins de sérieuses différences entre les altcoins.

Quels sont les différents types d’altcoins ?

Au fil du temps, différentes catégories d’altcoin ont vu le jour. Les catégories d’altcoin les plus connues sont les coins basés sur le minage, les stablecoins, les security-token et les utility-token. Il existe aussi actuellement quelques développements et tendances qui visent à subdiviser encore plus ces catégories.

Stablecoins

Les stablecoins tentent d’améliorer le marché des crypto-monnaies en réduisant la volatilité. En pratique, on y parvient en liant la valeur des pièces à des devises existantes, comme le dollar américain ou l’euro. Le stablecoin le plus connu est le Diem de Facebook, qui devrait être lancé sur le marché avant la fin de l’année 2021. Sinon, ce sont actuellement (février 2021) les deux stablecoins Tether (USDT) et USD Coin (USDC) qui dominent le marché.

Tokens de sécurité

Ces altcoins sont liés à une entreprise et sont souvent introduits dans le cadre d’une Initial Coin Offering (ICO). Les security tokens ressemblent aux actions traditionnelles et promettent souvent une sorte de dividende ou une participation dans une entreprise.

Altcoins basés sur le minage

Ces altcoins utilisent un algorithme de minage et sont donc générés par la résolution de processus de calcul. Ils sont plus proches de la cryptomonnaie originale Bitcoin (BTC) que les autres altcoins. Certaines des crypto-monnaies les plus connues de cette catégorie sont le Litecoin (LTC), le Dogecoin (DOGE) et le Monero (XMR).

Utility Token

Les utility tokens offrent un droit à des services et sont parfois vendus dans le cadre d’ICO. Filecoin est un exemple de jeton d’utilité proposé dans une ICO. Les Filecoins sont conçus pour être échangés contre un espace de stockage de fichiers décentralisé.

Premiers exemples d’altcoins

Outre le bitcoin (BTC), le premier altcoin digne de ce nom est le namecoin (NMC). Le NMC est basé sur le code du Bitcoin et utilise le même algorithme Proof-of-Work (PoW).

Comme le bitcoin (BTC), le namecoin (NCM) est limité à 21 millions de pièces. Lancé en avril 2011, le Namecoin (NCM) se distinguait principalement du Bitcoin par le fait qu’il rendait les domaines des utilisateurs moins visibles. Le NMC permettait aux utilisateurs d’enregistrer et de miner leurs propres domaines .bit, ce qui devait renforcer l’anonymat et la résistance à la censure. Entre-temps, NMC a toutefois perdu de son importance.

Un autre altcoin connu, inventé en 2011, est le Litecoin. Bien que le code et la fonctionnalité du Litecoin soient fondamentalement similaires à ceux du Bitcoin, il se distingue de son modèle par quelques aspects essentiels. Le Litecoin (LTC) permet par exemple aux transactions d’être approuvées plus fréquemment. Ainsi, les Litecoins peuvent être transférés plus rapidement que les BTC. De plus, un total de 84 millions de pièces peuvent être créées, soit exactement quatre fois plus que le bitcoin (BTC).

Termes associés

Token Boost

Commencez à trader dès maintenant

Investissez dans les cryptos et trader vos devises numériques sur les différentes plateformes.

Laisser un commentaire

Crypto logo

Token Boost, votre e-magazine français 100% crypto & DeFi.

Contact

54, impasse Toussaint, Lorainville