Capitalisation boursière

Capitalisation boursière

La capitalisation boursière décrit la quantité de capital total en circulation. Elle se compose du cours (évaluation) et de la quantité de tokens.

Le terme « capitalisation boursière » est – comme beaucoup de choses dans l’écosystème Bitcoin – emprunté au monde de la finance. En principe, il est simple à expliquer : il désigne la valeur du capital propre d’une société anonyme en bourse. La formule suivante est utilisée à cet effet :

nombre d’actions x cours de l’action = capitalisation boursière.

Le cours des actions est calculé à partir de l’offre et de la demande.

Une caractéristique de la capitalisation boursière est que seules les actions en circulation sont prises en compte. Les actions qu’une entreprise conserve par exemple ne sont pas prises en compte. La capitalisation boursière totale sert donc en fin de compte de valeur indicative – les différentes entreprises peuvent être comparées entre elles sur la base de la capitalisation boursière.

De la bourse au bitcoin : problèmes de transmission de la capitalisation boursière

La transposition de cette notion au monde des crypto-monnaies fait apparaître quelques incohérences. Tout d’abord, il ne s’agit pas (surtout dans le cas du bitcoin) d’une entreprise, mais bien plus d’une monnaie. Par conséquent, les objets négociés ne sont pas des actions, mais des coins numériques – du moins en théorie. De même, la capitalisation boursière se base sur le nombre total de coins, et pas seulement sur ceux qui peuvent être achetés sur le marché. On pense ici au grand nombre de bitcoins qui ne sont pas réellement en circulation. Tout d’abord, il faut mentionner la fortune de Satoshi Nakamoto – personne ne sait exactement à combien elle s’élève en fin de compte et si (et si oui, quand) elle sera un jour réinjectée sur le marché.

A cela s’ajoute le grand nombre de clés privées perdues – ici aussi, il y a un nombre incertain de coins qui ne sont pas accessibles au marché. Seul le cours du bitcoin se calcule, comme à la bourse, par le jeu de l’offre et de la demande. Il s’avère ainsi que celui-ci n’est écrit nulle part de manière fixe – et peut par exemple fortement varier d’une bourse à l’autre.

Le cours du bitcoin reste donc ce que quelqu’un demande pour ses coins et ce que quelqu’un d’autre est prêt à payer. Dans son ensemble, il permet de comparer – en toute grossièreté – la « valeur » d’une monnaie. Il s’agit toutefois d’une valeur indicative – la capitalisation boursière ne correspond pas à la quantité d’argent investie.

Termes similaires

  • Marché baissier.
Token Boost

Commencez à trader dès maintenant

Investissez dans les cryptos et trader vos devises numériques sur les différentes plateformes.

Laisser un commentaire

Crypto logo

Token Boost, votre e-magazine français 100% crypto & DeFi.

Contact

54, impasse Toussaint, Lorainville