MtGox

MtGox

MtGox est l’abréviation de Magic the Gathering Exchange et est considéré comme le tout premier échange de bitcoins.

L’histoire de MtGox commence en 2009, lorsque Jed McCaleb fonde une bourse d’échange en ligne pour les cartes à collectionner du jeu de cartes à collectionner « Magic ». C’est de là que vient le nom de la bourse : Magic : The Gathering Online Exchange. Le fondateur de MtGox est loin d’être un inconnu dans le milieu de la cryptographie. Il a d’abord été cofondateur de Stellar et a ensuite fondé Ripple.

MtGox – les chroniques

Au même moment, Mark Karpelès décide d’émigrer de France au Japon et fonde à Tokyo la société de services informatiques Tibanne Co. Ltd.

Deux ans plus tard, Karpelès reprend avec Tibanne la bourse MtGox, qui a entre-temps été convertie au bitcoin.

La bourse devient rapidement la plus grande plateforme d’échange pour le bitcoin. En août 2013, 60 pour cent du volume d’échange mondial de bitcoins est réalisé via MtGox. La bourse s’est imposée comme la place de marché la plus en vue de la crypto-monnaie, alors en plein essor. Si la bourse a connu une ascension fulgurante en très peu de temps, son déclin se profile déjà à l’horizon.

Le château de cartes s’effondre

Peu à peu, les incohérences se multiplient en ce qui concerne la bourse. Une quantité non négligeable de 850.000 bitcoins a été victime d’un piratage, selon les données de l’entreprise. La perte s’élève à ce moment-là à l’équivalent de 500 millions de dollars américains.

Le propriétaire de MtGox, Karpelès, est soupçonné d’être lié à la disparition mystérieuse des bitcoins. Toutefois, cette affirmation ne peut jamais être prouvée.

Le 28 février 2014, MtGox dépose le bilan auprès d’un tribunal de district japonais. La bourse cesse alors de payer ses clients.

L’affaire MtGox intéresse également de plus en plus la justice. Dans le cadre de la procédure judiciaire, 200.000 bitcoins que l’on croyait disparus réapparaissent soudainement. Ceux-ci auraient été retrouvés à l’époque dans d’anciens portefeuilles.

Il s’avère en outre que Karpelès aurait manipulé des données informatiques entre 2013 et 2015 pour payer des factures et que la bourse n’aurait pas encore obtenu les licences nécessaires. Le tour de passe-passe qui a permis de faire sortir 200.000 bitcoins du chapeau est le dernier bobard de la bourse – l’étau se resserre peu à peu.

Un tas d’ordures

Il reste des milliers de clients éconduits qui attendent le paiement de leurs avoirs. Jusqu’à fin mai 2015, ils peuvent faire valoir leurs droits vis-à-vis de MtGox via un processus de règlement en ligne. Les versements n’ont toutefois toujours pas été effectués à ce jour. En mai 2016, un recours collectif contre la place de marché Bitcoin a été rejeté au Canada.

Entre-temps, Karpelès a été arrêté par la police japonaise et doit répondre de fraude et d’abus de confiance devant un tribunal, mais il est libéré sous caution en juillet 2016 après 10 mois de détention. Il semble que l’affaire MtGox soit définitivement close.

Mais une personne s’apprête alors à sauver la bourse de la ruine. Nul autre que Brock Pierce, ancien enfant-star de Disney, devenu entre-temps crypto-entrepreneur, prévoit de reprendre MtGox. Il souhaite indemniser les 24.000 créanciers et reconstruire la bourse. Ses efforts sont toutefois réduits à néant et rejetés.

Token Boost

Commencez à trader dès maintenant

Investissez dans les cryptos et trader vos devises numériques sur les différentes plateformes.

Laisser un commentaire

Crypto logo

Token Boost, votre e-magazine français 100% crypto & DeFi.

Contact

54, impasse Toussaint, Lorainville